Suez collecte les bouteilles plastiques pour ses objectifs de recyclage

Suez collecte les bouteilles plastiques pour ses objectifs de recyclage

Dans le but de faire plus de recyclage, Suez a décidé de faire la collecte de bouteilles plastiques. En effet, le recyclage du plastique semble encore être plus ou moins économique, mais c’est l’avenir, et ça, Suez l’a bien compris.

Donc, pour avoir encore plus de bouteilles plastiques et ainsi motiver les gens, Suez achète maintenant ces bouteilles. Pour cela donc, des petits kiosques sont implantés sur les parkings de supermarchés pour récolter ces bouteilles. Une bouteille est achetée par Suez pour 2 centimes, mais bien sûr, les bouteilles sont déposées contre des bons d’achats.

Que va faire Suez de ces bouteilles plastiques

Pourquoi est-ce que Suez se donne-t-il tellement de mal à faire la collecte de bouteilles plastiques? Quel est son objectif? Comme nous l’avons dit plus haut, le recyclage de plastique c’est l’avenir. Et en plus de cela, le recyclage de bouteilles plastiques est vraiment bénéfique pour l’environnement, donc d’une pierre deux coups. Mais Suez a aussi un autre objectif en tête, celui de produire des emballages ménagers en plastiques d’ici quelques années. Grâce à Réco, le kiosque qui se trouve sur les supermarchés, les bouteilles plastiques sont déposées par centaines voire même par milliers.

Suez affirme qu’il en vaut la peine de dépenser plus de 10 000 euros chaque année pour les bons d’achats, car faire le recyclage de plastique est avantageux pour tout le monde.

Le public adhère au recyclage des bouteilles plastiques

Manifestement, les gens sont totalement d’accord pour le fait de faire le recyclage des bouteilles plastiques. C’est pour cette raison que de nombreuses bouteilles sont déposées dans le kiosque automatique tous les jours. C’est un concept qui marche tellement que dans quelques temps, Réco sera également accessible en région parisienne et à Marseille. Ce sont des endroits où il sera un petit plus difficile de récolter les bouteilles plastiques, mais le défi doit être relevé.

Author: Camille Dupuy

Share This Post On